WARHAUS

L’envoûtante échappée belle du chanteur de Balthazar. Pour son premier disque solo, Maarten Devoldere s'éloigne du rock indé cher au groupe belge dont il est le leader, préférant des sonorités lo-fi inspirées par Gainsbourg et Leonard Cohen.

 

Maarten Devoldere est Warhaus ! Sous ce pseudonyme, le chanteur du groupe Balthazar s'est lancé en solitaire. Une envie vieille de plus de cinq années, qu'un emploi du temps surchargé lui avait empêché de convertir en disque. Avec l'envoûtantWe Fucked a Flame into Being, non seulement Devoldere s'exprime enfin seul, mais il déploie aussi une sémantique très sixties et un brin nonchalante, distincte de celle de Balthazar, plus indé et contemporaine.« Je ressentais un vrai besoin de développer Warhaus, car mes disques favoris sont tous des oeuvres solo. Je préfère Bob Dylan aux Rolling Stones, par exemple. C'est passionnant de se promener dans la tête et l'univers d'un seul individu. » Télérama

Vendredi 7 juilletScène John18h05