Pourquoi 40% de la programmation de Beauregard 2020 porte des lunettes de soleil ? Une petite enquête - Festival BEAUREGARD - du 2 au 5 Juillet 2020 - Herouville St-Clair - 14 - Normandie
Pourquoi 40% de la programmation de Beauregard 2020 porte des lunettes de soleil ? Une petite enquête
09/03

Pourquoi 40% de la programmation de Beauregard 2020 porte des lunettes de soleil ? Une petite enquête

Il faut qu’on vous parle d’un truc. 


Regardez les visuels de la programmation. Visez bien les photos qui annoncent les concerts. Observez les quelques 100 musiciens, les 38 groupes, artistes, DJ que vous allez entendre au festival. Y a pas un truc qui vous saute aux yeux ? Ba justement, c’est qu’on ne voit pas les leurs. 


On a compté ; à l’affiche cette année, sur 38 shows, il y a environ 30 paires de lunettes de soleil, celles de Madness, de PNL, de The Jesus & Mary Chain, de Niska, de Caballero & JeanJass, de Kompromat, ou de SCH & Hamza. Il y en a en plastique noir, d’autres avec des verres fumés ou colorés. Certains sont neuves, quand d’autres ont l’air d’avoir toujours été là. 


Mais alors pourquoi : est-ce une affaire de look ou de santé oculaire ? Est-ce un moyen de rester mystérieux ou de cacher des yeux rougis par les tournées ? Et au fait depuis quand les musiciens aiment-ils tellement les lunettes de soleil ? 


Ca fait beaucoup de questions. Ca tombe bien, on a trouvé quelques réponses et deux trois bonnes excuses. 


RAISON 1 : les lunettes de soleil ça protège du soleil


 Lunettes de protection - musée canadien des civilisations

Kikou les tortues ninja


Vous allez être surpris ! 


Une des raisons d’être des lunettes de soleil c’est de protéger. A la préhistoire, ce sont les Inuits qui ont eu l’idée de protéger leurs yeux des violents reflets du soleil sur la banquise. Ils ont opté pour une monture en ivoire sculptée, avec deux fentes horizontales, pour un effet couvrant. On est plus sur un masque de ski que sur une lunette, mais l’idée est là. Notons aussi que dès le départ ce genre de lunettes peut habilement masquer de petits yeux en lendemain de soirée - et c’est un double usage dont on va reparler. 


Mais bref - entre temps y a plein de gens, de sportifs notamment, qui ont développé leur modèle, jusqu’à ce qu’au début du 20ème siècle les lunettes de soleil deviennent un accessoire populaire et accessible, surtout l’été. Et, vous allez être surpris, aujourd’hui c’est encore ce qu’il y a de plus pratique pour ne pas se faire éblouir par un soleil au Zénith quand on joue sur une scène en plein air. 


D’ailleurs Rebeka Warrior, Ademo et Suggs ont bien raison de venir au Festival Beauregard avec de quoi protéger leurs yeux - parce qu’en général, début juillet à Caen, le taux d’ensoleillement avoisine les 5,33 kWh par m², et parce que l’année dernière - je cite - “La ville de Caen (Calvados) a vécu un mois exceptionnel en comptabilisant un record d'ensoleillement de plus de 326 heures”, ce qui, au regard du réchauffement climatique, ne devrait pas changer dans les années à venir. 


Donc ok, porter des lunettes de soleil contre le soleil, c’est une excuse valable. Mais ce n’est pas la seule. 


RAISON 2 : les lunettes de soleil c’est cool


On ne va pas se mentir, une belle monture solaire c’est aussi un sacré accessoire de style. 

Résultat de recherche d'images pour

L’homme le plus cool


Pensez à l’album “Birth of Cool” de Miles Davis. Le musicien a une classe folle, entre son costume blanc, sa trompette et sa belle paire de lunettes noires. D’ailleurs à l’époque il incarne une tendance qu’on croise chez d’autres jazzmen, que l’on parle de Charlie Parker, Thelonious Monk, Herbie Hancock, Louis Armstrong : porter des lunettes de soleil dans l’univers feutré et obscur des clubs. Certes ces oiseaux de nuit ne voient absolument pas mieux avec, voire ils n’y voit goutte, mais ils en imposent. Dès les années 1960, être un musicien à lunettes, c’est cool. C’est original, c’est insolent, c’est élégant et c’est aussi militant. A la même époque, les Black Panthers et le Black Power ont eux aussi adopté le look lunettes fumées pour avancer masqués. 


Mais pour être vraiment dans le coup et impressionner, une paire de lunettes solaires ne suffit pas. Elle doit être accompagnée d’un costume, d’un chapeau, de chaussures pointues - bref d’un look savamment agencé. Et ça, même avec les années, ça n’a pas changé. 


Si on regarde bien la programmation de Beauregard 2020, certain.e.s l’ont bien compris. Regardez Madness - leurs lunettes sont assorties à des chapeaux, qui vont eux avec des costumes complets en tweed ou à bretelles. Observez  The Jesus & Mary Chain - les lunettes sont aussi noires que le noir de leurs chemises, et aussi mystérieuses que la marque de gel qu’ils utilisent pour obtenir l’effet coiffé-décoiffé de leurs chevelures. 


Doit-on d’ailleurs rappeler que les concerts ont lieu sur le domaine de Beauregard, qui a été autrefois le fief de Colbert qui a dit : « La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l’Espagne » ? 


En résumé : porter des lunettes pour avoir la classe : c’est une excuse validée par la Fédération. Mais, encore une fois, ce n’est pas la dernière des raisons. 


RAISON 3 : les lunettes ça masque qu’on n’a pas les yeux en face des trous 


Vous vous souvenez quand on a parlé des musiciens qui adoraient porter des lunettes de soleil la nuit dans les clubs de jazz ? Et bien il faut être tout à fait honnête : ces lunettes servaient aussi parfois à cacher leurs yeux rougis par des longues nuits stupéfiantes. 


 Résultat de recherche d'images pour

Sébastien - lunettes de soleil - Tellier à Beauregard en 2012


Evidemment, il n’y a pas que dans le milieu du jazz que la technique est connue : combien de rockeurs, combien de rappeurs, combien de DJ y ont aussi eu recours ? Et on ne les blâme pas : voyager à travers le monde, pour donner un bon concert, puis faire la fête et découvrir les produits locaux (comme le Calvados ou le Cidre ou le Poiré), et devoir repartir le lendemain matin, ça peut fatiguer. Et avoir dans sa valise une bonne paire de lunettes, ça peut sauver la mise. 


En témoigne Caballero, qui jouera avec JeanJass le 4 juillet qui le dit franco et parle de ses “yeux rouges sous des lunettes noires”. Ca vaut aussi pour Kompromat, duo attendu le jeudi et qui porte les binocles et assume ses noctambulismes : “les nuits sont longues mon amante, comme une ivresse obsédante”. 


Et d’ailleurs combien de festivaliers font de même ?  


Bref, enfiler des lunettes noires quand on a du mal à y voir clair - c’est pratique et c’est une autre bonne excuse. Mais il en reste une dernière. 


RAISON 4 : les lunettes de soleil c’est l’égalité avec les festivaliers


Si vous êtes un.e habitué.e des Festivals, vous l’avez forcément remarqué. Depuis 10 ou 15 ans, les têtes d’affiche n’ont plus le monopole de la chose, et sans qu’on le voie venir, la mode des lunettes en plastique de couleur s’est imposée à toute vitesse du côté du public. 


Et ça se comprend : ces goodies sont souvent distribuées gratuitement, elles se portent avec tout et  se perdent en une journée et demie sans qu’on s’en rende compte. C’est ça l’esprit festival ! Evidemment on ne les porte pas pour avoir l’air élégant, ou badass ou militant - mais voilà, ces petites lunettes de soleil ne mangent pas de pain. 





Et peut-être que c’est aussi pour ça que PNL, Sum 41 ou Lorenzo portent des binocles semblables aux nôtres, pour assumer qu’au fond ils sont comme nous. La preuve, dans le morceau “La Misère est si belle” - Ademo l’assume :J'pense plus à Gucci pour me vêtir / Parfois j'm'habille en geush bat les couilles / Plaire à qui, à quoi, pour quoi faire ?”. Tes verres fumés, c’est pour nous ressembler Ademo, pour nous ressembler. 


Bref en 2020 les lunettes de soleil c’est l’accessoire parfait pour se fondre dans la masse. Et finalement, on est toutes et tous égaux face à une bonne vieille paire de lunettes pas-belles pas-moches, qui ne protègent même pas des rayons UV, qui se cassent en trente minutes chrono, mais qui ne font de mal à personne.



Voilà maintenant vous êtes équipés pour croiser plein de gens avec des lunettes de soleil à Beauregard et vous demander si c’est parce qu’ils sont des stars trop cool, des humains qui tiennent à leurs pupilles, d’humbles artistes ou des festivaliers qui ne  diront jamais non à des goodies gratos. 






En savoir plusJ'accepte
Les cookies assurent le bon fonctionnement des services de ce site. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.