FISHBACH

 

Révélée début 2016 avec l’intense single Mortel, la française transforme l’essai avec son sublime premier album A ta merci, sorti en janvier dernier.  Dans une époque où la pop s’acharne à être sage et droite, elle ose le bizarre, la diagonale, la torsion mais sans jamais perdre de vue les évidences de la séduction mélodique ou la clarté des sentiments. Porté par les claviers, ce disque évanescent fait le pont entre la variété et la new wave des années 80 tout en lui insufflant une certaine modernité grâce à un grain de folie, une animalité, un trouble. Flora, du haut de ses 25 ans, nous envoûte par sa voix vibrante, hors norme, à la fois déroutante et familière. Fishbach s’impose comme la relève de la pop française.

Jeudi 29 juinchapelle de la DRAC19h00